Monter son food truck

Avant de monter son food truck, je vous propose de vous poser 3 questions, d’y répondre de façon totalement honnête avec vous-même (personne n’est là pour vous juger), et d’estimer si vous êtes en mesure d’y arriver. Quand vous aurez répondu à ces 3 questions, vous saurez si vous êtes faits pour monter un food truck et vous lancer à fond dans votre projet.

 

Est-ce que j’ai envie de cuisiner dans les 3, 5, 10 prochaines années ?

C’est certainement l’élément le plus important de cette étape de pré-création dans laquelle vous vous situez. Avant de monter son food truck, il y a une question que vous vous devez de vous poser, avant n’importe quelle autre : est-ce que j’ai envie de passer mon temps à cuisiner dans les prochaines années ?

Monter son food truck, c’est bien. C’est un peu la liberté de la route comme la liberté de l’emploi. Vous êtes votre propre patron, vous êtes autonome, indépendant, libre. Ca, ce sont les bons côtés. Après, il faut surtout assumer. Et la cuisine, c’est vous qui la ferez.

 

Monter son food truck

Quand tu réalises que tu vas passer 5 à 7 heures par jour à faire la cuisine

 

C’est pourquoi vous devez bien avoir en tête que monter son food truck signifie surtout cuisiner. Alors, si cuisiner n’est pas une passion pour vous, passez votre chemin. C’est un conseil très sincère.

 A terme, vous aurez bien sûr la possibilité d’embaucher pour vous remplacer en cuisine, et de vous consacrer aux tâches dites plus sympathiques. Mais on doit tous passer par là. A moins que vous ayez des fonds illimités qui vous permettent d’embaucher dès le départ et de payer les charges liées. Mais je doute que ce soit le cas pour beaucoup de monde.

 

Suis-je assez rigoureux et créatif pour monter mon propre food truck ?

Pour monter son food truck, il faut avoir deux qualités : être rigoureux, et être créatif. Pourquoi cela ? Je m’explique.

La rigueur renvoie à l’aspect entrepreneurial de la création d’un food truck. Comme dit plus haut, être son propre patron, c’est génial. Mais du rêve à la réalité, il y a un fossé.

Monter son food truck et devenir son propre patron suppose avant tout de la rigueur. Car oui, la réalité est une loi infaillible qui vous rappellera tous les jours à la charge de travail que vous devez accomplir.

Un bon exercice pour voir si vous pouvez être rigoureux est de vous imposer un entraînement de running sur 2 mois, avec 3 courses par semaine. A chaque sortie, courrez entre 3 et 8 kilomètres, selon motivation.

Au bout des 3 mois, comptabilisez le nombre de fois où vous avez « oublié » d’aller courir, et pourquoi.

Et analysez les résultats. Vous aurez une réponse noir sur blanc sur votre capacité à vous imposer à vous-même de faire des choses pas forcément motivantes.

Monter son food truck

Quand tu essaies d’être rigoureux

 

La seconde qualité nécessaire est la créativité. Celle-ci renvoie directement à votre activité de food truck et à votre cuisine.

Le food truck a comme caractéristique de s’adapter. Votre carte peut être flexible, et changer au gré des saisons, ou même au jour le jour. Mieux encore : elle doit être régulièrement remise en question.

Et en ce sens, vous vous devez vous, d’être suffisamment créatif pour proposer des choses nouvelles à votre clientèle en permanence.

monter son food truck

Quand tu es en panne d’inspiration

 

Quelles sont mes ambitions ?

Monter son food truck, c’est créer une entreprise. Et créer une entreprise suppose avoir un certain état d’esprit en soi. Il vous faut des ambitions car ce sont ces ambitions qui vous conduiront à vous lever chaque matin pour aller cuisiner et faire vivre votre food truck.

Ce sont ces ambitions qui définiront ce que vous ferez tous les jours pour les atteindre ou non. L’ambition n’est pas malsaine, loin de là. N’hésitez pas à viser haut, car si vous ne le faites pas, vous ne risquez pas d’atteindre ce sommet.

Un sage disait :

On se donne les moyens de ses ambitions

Il n’y a rien de plus vrai. Méditez là-dessus.

 

Comment monter son food truck

Le jour où tu atteindras tes ambitions

 

De quel type d’ambitions je parle ? C’est très simple.

Souhaitez-vous monter un food truck pour gagner un SMIC mensuel ou pour créer une franchise et installer une marque à long terme sur le territoire français, et pourquoi pas plus largement en francophonie (Belgique, Suisse, etc.) ?

Dans les deux cas, vous aborderez la problématique de monter un food truck de deux façons totalement différentes. Et vous vous accorderez les moyens adaptés (si vous faites bien votre travail, bien sûr).

 

Bonus

Monter son Food Truck

Si dans la vie, tu veux être comme lui, ne te lance pas dans la création d’un food truck ! Joue plutôt au loto :)

 

One Response to 3 questions à se poser avant de monter son food truck
  1. Beaucoup se lancent dans les food trucks sans être du domaine de la restauration.
    C’est une bonne chose mais il faut être sur, comme précisé ici, de vouloir cuisiner pendant plusieurs années.


[top]

Leave a Reply to So food truck Cancel reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *